Téléchargez gratuitement votre « petit livre de la grande transformation » : 3 chapitres pour donner de la puissance à votre action

BURNOUT: Comment en sortir ?

Par Laurent Saussereau
 Publié le 31 octobre 2020
Mis à jours le 15 décembre 2020
temps estimé de lecture : 4 minutes

Je n’ai pas dormi de la nuit, je me réveille le cerveau en bouillie, l’estomac noué, je dois me lever pour aller taffer mais mon corps incontrôlable ne répond pas, je n’ai plus de force. Je parle mais à la place des mots se sont des larmes qui coulent sur mes joues. Mais que s’est-il passé cette nuit ? cette nuit il y a deux ans. Le matin de la veille déjà sur le bord du quai des pensées jusqu’alors inconnues me traversaient. Est-ce la mort de mon père il y a 20 ans qui revenait hanter ma vie, ou ma boss cette cerbère ténébreuse et tyrannique du service où je suis responsable administratif, toute cette boite où les valeurs ne sont que discours incantatoire et qui me sort par les yeux ? Est-ce la charge de la famille et l’obligation de ramener le salaire mensuel à la maison, ou bien les tensions avec ma femme depuis la naissance des deux garçons ? Peut-être tout à la fois, tous ces combustibles de mon feu intérieur s’étaient embrasés et j’étais cramé, consumé : « burnout ! tout le monde descend ! » avait déclaré le toubib !

Crash test

Il paraît qu’on a plusieurs vies.  Dans ma précédente vie professionnelle il y a 8 ans j’étais responsable administratif dans une PME, ce genre de boutique où les responsabilités et les occupations dépassent la fonction. En deux ans j’étais comme l’homme à tout faire, (surtout à tout faire plaisir) quand le nouveau DG est arrivé. L’entente plutôt cordiale du début à laissé place à une tension lancinante et croissante : je prenais trop de place, ou plutôt je ne trouvais plus ma place ! Je ne suis pas du genre à faire des vagues et j’ai pris sur moi, j’ai tenu le coup ! à tel point qu’un matin, cou coincé, comme des décharges électriques à chaque mouvement des épaules jusqu’aux doigts. J’étais terrassé par une névralgie cervico-brachiale, avec vertèbres cervicales, 5e, 6e, et la 7e coincées. Je ne tenais plus le cou : arrêt de travail de 6 mois suivi d’une rupture de mon contrat de travail.

A l’époque je ne savais pas que je venais de vivre mon premier crash test de la vie.

Premiers pas

Je crois qu’on ne sort pas indemne d’un burnout. Une veilleuse s’est mise en route à l’intérieur de moi, comme une caméra de sécurité relié à une alarme qui sonne pour avertir d’un danger pour ma vie. Les premiers pas ont été laborieux, teinté de culpabilité (d’avoir lâché mon poste, pas assuré pour la famille…), de colère et de rage (du sentiment d’impuissance et de faiblesse) puis j’ai accepté. Oui j’ai accepté d’être fragile, j’ai accepté de voir où j’étais sans culpabilité, sans jugement en observateur compatissant et bienveillant. Pour la première fois je disais oui, oui à la vie qui avait frappé fort.

Vers ma vie

Cette période fut à la fois la plus difficile et la plus bénéfique. La plus difficile parce que quand on est dans la crise, dans la tempête on sert les dents on tient et c’est quand le bateau coule alors que la mer est redevenue calme que ça devient difficile. Prendre le canot de sauvetage et ramer, ramer encore et encore. Mais pour aller où ?

Ce fut la période la plus bénéfique car c’était la première fois que je me posais cette question : je veux faire quoi de ma vie ? Je savais ce que je ne voulais plus mais pas encore ce que je voulais.

Changer de vie

Je ne voulais plus des contraintes passées, perdre ma vie à la gagner, les heures de trajets, les jeux psychologiques de l’entreprise, vouloir prouver que je suis quelqu’un de bien, les fins de mois difficiles, … je ne voulais plus passer à côté de ma vie.

Première objectif, me remettre sur pieds ! du sport, mon alimentation, et du repos. Mais ce qui a vraiment bouleversé le cours des choses fut cette décision de me faire accompagner . J’avoue qu’au début je trainais un peu les pieds, hésitant et trouvant mille raisons toutes plus valables les unes que les autres pour me défiler : le prix, mes disponibilités, les contraintes de tout genre, la croyance que je pourrais m'en sortir seul…

Vive l’aventure

Avec le recul je vois tous ces prétextes, ces négociations avec moi-même. J’ai appris qu’on ne négocie pas avec sa vie. J’ai appris à quel point je m’étais enfermé dans une routine (ils appellent ça confort) qui ne m’allait pas mais que je connaissais par cœur, j’ai vu à quel point je m’étais éloigné de moi, de qui je suis, de mon chemin et que mes deux accidents n’étaient pas le fruit du hasard mais justement ma voix intérieure qui venait me rappeler à l’ordre et me dire BOUGE !!! J’ai écouté, j’ai finalement suivi le 2ème appel. Oui la vie est une aventure et comme dit P COELHO « si vous pensez que l’aventure est dangereuse, essayé la routine, elle est mortelle »

LIFEMAP

cliquez ici pour faire le point !

5 minutes pour faire le point sur votre vie

LIFEMAP ™ est une boussole pour vous aider à faire le point sur votre vie.
Ce diagnostic vous permettra de mettre en lumière vos zones de tension, vos leviers et les marges de progression prioritaires. Véritable boussole, Il a pour vocation de vous aider à faire des choix pertinents d’orientation pour votre vie et entreprendre la vie que vous souhaitez.

SUR LE MÊME SUJET

LIFE-UP  accompagne les hommes, les soutient pour prendre en main leur vie,
 pour entreprendre leur futur et accélérer la réussite de leurs projets 
contact@life-up.fr
06 71 31 39 62
Tous droits réservés Life-UP 2020.
Politique de confidentialité
Mentions légales
Revenir en haut